2017

Troisième trimestre

Samedi 30 septembre

 

Sortie d'automne dans le Vexin

au Jardin de campagne de Grisy les Plâtres

 

Pour la reprise de nos activités, nous avons visité le Jardin de campagne de Nathalie et Joël Becq, classé "Jardin remarquable" depuis 2011. Situé au cœur du Vexin, dans le Val-d'Oise, nous y avons découvert le pigeonnier datant de 1780, le verger-potager clos de murs, la cour, le corps de ferme du XVIIIe siècle entièrement rénové, la prairie champêtre avec son petit étang et l'espace de plantes vivaces associées à de nombreux rosiers d’autrefois, à des arbustes et à des buis.

Un jardin pépinière qui compte 1500 variétés dont une belle collection d'asters de Nouvelle-Angleterre, en pleine floraison et très lumineux sous le soleil automnal, à l'entrée du domaine.

Notre hôtesse, Nathalie Becq, la "marquise" du domaine, comme elle se présente avec humour, nous a guidés dans ce pêle-mêle de parterres de végétaux d'ornement et d'arbustes, insatiable sur l'origine des noms des plantes, leur culture, leur usage, leur parfum et leur nom botanique.

En cadeau de bienvenue, des graines d'arroches de jardin à feuilles pourpres (un ancien légume proche des épinards) à semer à partir du mois de mars. On consomme leurs feuilles crues ou cuites.

 

 

Deuxième trimestre

Jeudi 27 avril

 

Les collections de "matière médicale"

au musée François Tillequin,     

 faculté de Pharmacie de Paris

 

     Contrairement  à  ce  que   nous  pourrions  penser  cette  appellation  historique  de  "matière  médicale"  ne concerne pas la médecine proprement dite mais "l'art pharmaceutique". Il s'agit d'une discipline scientifique dédiée à la récolte et à la préparation de matières premières naturelles d'intérêt médical pouvant entrer dans la composition des médicaments.

     Autrefois, pour leurs études, les apothicaires reconnaissaient les espèces d'herbes médicales dans les jardins de simples. Les plantes fraîches n'étant disponibles qu'au printemps et en été, il devint nécessaire d'assurer la conservation de plantes séchées pour les mois d'hiver.  Ainsi, au XVIIIe siècle, commencèrent les collections.

     Elles s'étoffèrent peu à peu jusqu'à devenir l'actuel musée François Tillequin, du nom d'un éminent directeur de laboratoire. Dans les lieux depuis 1882 et  considéré comme l'un des plus importants au monde,  le musée regroupe aujourd'hui  environ 25 000 échantillons.  Il  peut  s'agir  de feuilles,  de racines,  de fruits,  de résines ou de sécrétions classés soit par familles soit en vitrines thématiques.

    Un jardin botanique, modeste, est à l'arrière du musée. En extérieur et dans les serres environ 400 espèces végétales sont observables dont la vocation première était la formation des étudiants.

 

 

Samedi 13 mai

 

Visite guidée parc botanique de Launay,

université Paris-Sud, à Orsay

 

Notre ami monsieur René Le Ruyet que vous connaissez bien nous a suggéré cette sortie en nous proposant d'en être le guide. Nous l'en remercions vivement.

L'Université Paris-Sud gère le parc botanique de Launay,  espace d'environ 125 hectares dont l'existence remonte  au  XVIe  siècle.  A partir  de  1965,  les  collections  ont  été créées et des végétaux remarquables introduits, illustrant la diversité des arbres et arbustes dans les genres botaniques rares.

Le parc, qui a obtenu le label "jardin botanique de France et des pays francophones" en 2001, a pour objectif de répondre à trois missions principales :  pédagogique, scientifique,  et  de conservation (problème de la disparition de certaines espèces). Deux approches du végétal y sont alors possibles : par les collections, avec environ 2 500 espèces et avec les milieux naturels ou semi-naturels tels que bois, prairies, mares.

 

 

Samedi 20 et dimanche 21 mai

 

Journées portes ouvertes à l'École Du Breuil

 

 

Samedi 10 juin

Sortie de printemps  dans la Somme

au jardin floral du château de Digeon

 

Pour ce samedi de printemps, nous sommes partis dans le département de la Somme en autocar. Le matin, nous avons rendu visite à M. et Mme Goisque, propriétaires du jardin floral du château de Digeon. Dépendant du village de Morvillers-Saint-Saturnin, Digeon est un hameau situé à la bordure sud-ouest du département,tout proche de la ville d'Aumale, elle-même déjà en Seine-Maritime. Nous avons visité un parc d'agrément d'environ 2,5 hectares composé d'une partie paysagère,  à l'anglaise,  avec des massifs de fleurs, une roseraie et des arbres séculaires, et d'une partie potagère, à la française. L'ensemble est autour d'un château datant du XIXe siècle et d'une ferme ancienne. Le domaine est  inscrit  à l'Inventaire supplémentaire des  monuments  historiques et le jardin est  labellisé "Jardin remarquable".

Après avoir déjeuné dans un restaurant des environs, nous nous sommes dirigés dans l'après-midi vers le jardin des Évoissons, à Bergicourt. Josette Bliquet nous a fait découvrir son jardin rempli essentiellement d'hydrangeas et de rosiers, qui longe la rivière des Évoissons. Entre ombre et lumière.

 

Premier trimestre

Samedi 28 janvier

 

Conférence annuelle dans l'amphithéâtre de l'école

                     "Les petites bêtes de nos jardins"

   par Xavier Japiot, naturaliste 

 

          Nous connaissons M. Japiot pour être allés l'écouter en novembre 2010 au Pavillon du Lac de Bercy, en conférence-projection sur "les oiseaux de Paris" et, en juin 2011, pour l'avoir suivi dans le bois de Vincennes au cours d'une captivante sortie ornithologique. 

           Pour cette fois, il nous a proposé "les petites bêtes de nos jardins". Car le jardin est le royaume des petites bêtes. Du ver de terre à la piéride, du crapaud à la taupe, du mille-pattes à  la mésange, du lézard à l'épeire, du gendarme à la musaraigne, de la limace au rouge-gorge, chacun joue son rôle. Nous avons donc été invités à découvrir cet univers discret et fascinant, proche mais mal connu, indispensable à  l'équilibre des jardins.

   La conférence a été suivie de notre traditionnelle galette des rois et du verre de l'amitié.

 

 

Jeudi 23 février

 

Visite guidée des serres du jardin du Luxembourg

 

          Les serres du Luxembourg sont à la fois un lieu de production des plantes pour l'embellissement du jardin et pour la décoration florale du palais du Sénat et un lieu de conservation d'un patrimoine végétal datant du milieu du XIXe siècle.

          Outre les nombreuses plantes rares toutes plus admirables les unes que les autres, les serres comprennent une collection d'orchidées d'une grande richesse, dont la réputation est largement établie.

 

 

Samedi 18 mars

 

Atelier de taille des arbres fruitiers 

aux "vergers de l'Ilot", à Fontenay-sous-Bois

 avec Thierry Régnier

 

           Les vergers de l'Ilot constituent un patrimoine survivant  des vergers du temps passé. Il est  riche d'environ 350 arbres répartis dans un jardin de 4 000 m2.  Ce sont  principalement des pommiers et  des poiriers de différentes variétés.

           Il est entretenu par les membres de l'Association du même nom, un groupe  de  jardiniers amateurs et passionnés. Nous étions allés les rencontrer en octobre 2008 et nous gardons un excellent souvenir de notre visite.

 

 

Samedi 25 mars

Bourse aux plantes

                       

Rendez-vous au bâtiment central où sera indiqué le lieu précis de l'exposition des plantes. A partir de 10 heures (réception des végétaux)  jusqu'à midi. Les adhérents peuvent exprimer leurs souhaits sur le blog à la rubrique "bourse aux plantes".