vos astuces de jardinage

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    maisondeschamps (lundi, 02 février 2015 13:41)



    Le paillage.

    J'ai un terrain dans le sud ouest, dont le principal inconvénient est de se trouver à 600 km de paris. L'herbe y pousse allègrement. J'ai 2 parterres, et fais quelques plantations au fil des ans. J'y suis présente plusieurs séjours dans l'année, mais il y a moins de jours de présence que d'absence. J'aimerais parler du paillage que j'utilise de plus en plus, car j'y trouve plein d'avantages...

    En effet, à l'entrée de l'hiver, comme au printemps, je ne pars pas de là-bas sans avoir pris la précaution de recouvrir la terre autour de mes nouvelles plantations, et autour ou même sur les vivaces laissées en place dans les parterres ; et sur les parties de terre laissées libres entre les plantes .

    J'utilise tous matériaux possibles, selon la saison. Tontes d'herbes, branches d'arbustes que j'ai pu broyer, branches de Leylandi (cupressus), de choisya, de lauriers cerises feuilles mortes à la fin de l'automne, aiguilles de pin parasol (sur les sols acides). Pour le broyage des branches, j'ai une broyeuse très « amateur ». Il a fallu trouver le doigté pour qu'elle soit docile. Il faut y consacrer un peu de temps, mais c'est ensuite très pratique et efficace.

    Les résultats sont plutôt gratifiants. Il y a de grandes zones que je n'ai plus à désherber, moins de plantes souffrant du froid, arbustes qui démarrent gentiment. Je redoute moins la sécheresse, et surtout j'ai la sensation que dans ces zones là, l'herbe a tendance à m'oublier, et moi à oublier l'herbe.

  • #2

    Jacques (jeudi, 12 février 2015 22:02)

    sur les zones non utilisées au potager en hiver étaler un peu de compost, recouvrir de grands cartons puis un bon paillage, branchages broyés, etc, au printemps les vers de terre auront travaillés pour vous !

  • #3

    Fabre (mercredi, 11 novembre 2015 18:43)

    Fabre
    (vendredi, 06 novembre 2015 20:41)

    Bonjour, Un grand merci à la personne qui m'a donné il y a déjà quelques années du charbon de bois en provenance de sa cheminée, située à Noisy-le-Grand; Ma réserve d'eau stockée tout l'été dans un récipient translucide et partiellement à l'air libre n'a pas été envahie par des algues ou autres de sorte que les filtres n'ont pas été bouchés et que l'arrosage a parfaitement fonctionné.